Sous le régime du Directoire se prolongent les innovations qu’avaient vu naître les dernières années du règne de Louis XVI. Le style à la grecque, à l’étrusque se complète des rappels de la grandeur romaine et d’une meilleure connaissance de l’Égypte. L’inspiration dominante du style Consulat reste l’Antiquité, avec des références plus précises à l’Égypte. Le style Empire, nettement influencé par Napoléon Ier, se compose d’éléments massifs et imposants. Durant la Restauration, les architectes et les fabricants de meubles s’inspirent du néo-classicisme qui s’est imposé en France à la fin du règne de Louis XV. Ce goût pour le passé se manifeste de plus en plus à l’époque de Louis-Philippe, pour le Moyen Age d’abord, puis pour les styles de la Renaissance au XVIIIe siècle. La seconde moitié du XIXe siècle est marquée par l’apogée du luxe. La tendance est, sous Napoléon III, de s’approprier le passé antique ou national en lui donnant une dimension propre au XIXe siècle. Les années 1880 témoignent de l’affirmation d’une démarche ” enseignante ” dans les conceptions décoratives. L’Art nouveau s’annonce doucement Les ouvrages de la collection ” Le mobilier français “, placée sous la direction de Claude-Paule Wiegandt, ont été confiés à des auteurs dont la formation et les fonctions au sein des musées les ont amenés à se spécialiser dans ce domaine. Chaque ouvrage replace les meubles dans leur époque, évoque le cadre pour lequel ils avaient été conçus, étudie leur mode de fabrication ainsi que les influences venues d’ailleurs.

Format : 19 x 23 cm – 192 pages – en français – photos couleur – couverture rigide.

25,50

Informations complémentaires

UGS 32218
ISBN ou EAN 9782707206770
Poids 0,8500 kg